حبيبي لبنان
أنا مش معودة أكتب بالعربي بس ليوم إجا على بالي إكتبلك بالعربي. بقولوا عنك إنك  عربي. وبيحكوا عن عروبتك. وحاطينك باللجنة العربية. من وين لوين إنت عربي….إنت يا لبنان رون بوان  لثقافات العالم.
. بتعرف شو؟  رح كفي بالفرنسي.

Tu me manques mon cher Liban.Tes odeurs à la man2ouché, au yesmin et au farrouj mechwé 3al fahem. Tes virées vers Trablous pour manger une bonne “haléwit el jebn”. Tes promenades à Harissa, à Mar Charbel et à Naqoura. Ton courage et ta volonté qui persistent contre vents et marées.

Bass akh ya Lebnen,  ils t’ont détruit. Ils ont  détruit  ta montagne. Ils ont souillé ta mer. Il ont sali ton nom. Mais tu restes  Lebnen. Dans mon coeur. Et dans le coeur de beaucoup de tes enfants. Tu  peux compter sur nous tu sais? Nous serons toujours là pour toi. Car ni les arabes d’arabie, ni les européens   de l’occident,  ni personne ne te sauvera de la gueule du loup comme tes propres enfants. . Et ceux qui te font croire ça te mentent. Car ils t’envient. Et les envieux sont nombreux. Nous sommes tes enfants et nous serons toujours là pour toi. Ne l’oublie jamais. 

Mais toi aussi tu dois faire un effort pour nous. Un effort dans tous les sens du terme. Tu ne peux pas changer d’image. Ni d’identité. Tu es un message pour l’humanité. Ne l’oublie pas.  Garde ton orgueil et ton identité et arrête de mendier à droite et à gauche. Montre au monde entier que Lebnen peut renaître de ses cendres. Et sors de ces cendres dans lesquelles tu t’es mis.

Yalla, rassemble tes enfants autour de toi et relève-toi. Dis-leur que tu n’existerais pas sans eux tous, réunis dans le respect l’un de l’autre.  Car tu nous manques.

Tout de toi manque. Les chauffeurs de service lourds et insistants qui claxonnent à la vue d’un piéton.  Les  chauffeurs de taxis qui nous racontent toutes les mondanités du pays le temps d’un trajet. Ta chaleur et ton humidité. Tout manque. Les “sobhiés” dans lesquelles il y a toujours quelqu’un pour nous prédir l’avenir dans le fond d’une tasse de café. Ta musique  nous manque. La vraie. La libanaise. Celle chantée en libanais. Celle qui parle d’été, de fleurs, d’amour et de Lebnen.  Ta générosité et ta chaleur humaine manquent beaucoup.

Yalla. Relève-toi. Et  avance. Arrête d’aller à reculons. Oublie le passé et concentre-toi sur le futur de tes enfants qui sont en train de partir vers d’autres horizons.  Qui sait s’ils reviendront. Tu  n’as pas peur quand tu les vois partir comme ça? Pourquoi ya Lebnen? Pourquoi? Qui t’exige ce m’enfoutisme? Où tu penses arriver comme ça? Qui va accueillir tes enfants plus tard?

S’il te plaît, fais un effort. Et travaille sur toi et sur le bien-être de tes enfants. On a besoin de toi. Tous.  Nous avons besoin de toi.
Yalla je te laisse en esperant te voir bientôt.
Fais attention à toi, ya habibé ya  Lebnen. 

Nayla Tahan Attié
Libanaise de l’étranger

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Nos Lecteurs sont également les auteurs de ce site. Vous pouvez soumettre votre tribune libre, vos réactions ou analyses en rapport avec les évènements actuels, en envoyant un courriel à [email protected] Une fois accepté par l’équipe Libnanews, votre texte sera publié dans la rubrique opinion ou dans les catégories appropriées. N’oubliez cependant pas les règles élémentaires de la courtoisie et veuillez respecter les règles et les usages de la Langue Française. Nous ne sommes toutefois pas responsables des opinions ou du contenu soumis par Nos Lecteurs.