Au lieu d’être réservé à quelques heureux bénéficiaires, le Festival de Baalbeck s’est ouvert à la Solidarité avec une diffusion d’un unique spectacle via les réseaux sociaux et les télévisions locales sous le thème #SoundOfResilience sous la direction d’Harout Fazlian qui mène l’Orchestre Philharmonique Libanais et les choeurs de l’Université Antonine, du NDU et Qolo Atiqo.

Ouverture avec l’Hymne National du Liban, si le public manque sur place en raison des circonstances nos coeurs à l’unisson étaient présents sur place.

Le festival est placé sous le signe de la Résilience face aux crises que le Liban traverse et aussi à la résilience de l’Humanité face à l’épidémie que le Monde connait actuellement. Les organisateurs ont ainsi estimé que le festival de Baalbeck sert de modèle pour la continuation d’évènements artistiques en dépit de pandémies.

Au programme, une ouverture avec Carmina Burana et une rétrospective du festival de Baalbeck lors de ses début, suivi par Aida de Verdi mais également en alternance avec de la musique orientale, dont celle des fameux Rahbani mais aussi à la modernité, avec de la batterie et de la guitare électronique et Kashmir de Led Zeppelin en version locale.

L’Hymne à la Joie de la 9ᵉ Symphonie de Beethoven dont on célèbre le 250ème anniversaire aussi à Baalbeck, l’explosion était dans les foyers.

Un concert qui unit tout le Monde comme ce que le Liban doit être pour le Monde justement

Un pays message qui transmet cette joie au Monde en dépit des circonstances pour une heure exceptionnelle à nous faire oublier les défis actuels auquel le Liban fait face.

Il y aurait tant à dire. Mais l’essentiel était d’avoir les mêmes sentiments que si nous étions, comme à chaque année, réellement sur place et en espérant que cela sera possible dès l’année prochaine pour, non seulement être résilient mais aussi revivre après toutes les épreuves qui nous ont été affligées aujourd’hui.

Nombreux étaient les libanais sur YouTube, sur Facebook et probablement beaucoup beaucoup plus devant leurs écrans de télévisions, à visionner cet exceptionnel concert. Un défi qui a été relevé avec brio.

Seul regret, ne pas avoir été sur place pour faire les rappels et ainsi poursuivre cette magie encore pour un temps.

Pour revoir le concert

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.