Le site Mediapart indique que des émissaires de l’ancien président de la république Française Nicolas Sarkozy auraient tenté de convaincre le fils de Mouammar Kadhafi à témoigner en sa faveur dans le cadre des accusations concernant le financement, par la Libye de sa campagne présidentielle contre sa libération.

En effet, Hannibal Khadafi est actuellement détenu au Liban. Un million de dollars auraient été ainsi promis à des juges libanais dont à un membre du Conseil Supérieur de la Magistrature afin de faciliter la conclusion d’un accord. Ces derniers auraient été approchés par un dénommé Ali S., fils d’un général de brigade dans les services de renseignement libanais et proche du Hezbollah.

Pour rappel, l’homme d’affaire franco-libanais Ziad Takieddine qui accusait depuis des années Nicolas Sarkozy d’avoir touché de l’argent provenant du régime libyen pour financer sa campagne présidentielle en 2007, s’était également rétracté en octobre 2021 sur fond de soupçons de subordination de témoins, via la patronne de l’agence de paparazzi BestImage Mimi Marchand ou le publicitaire Arnaud de la Villesbrunne.

Inculpé par la justice libanaise depuis 2015 quand il avait été arrêté alors qu’il tentait de se réfugier au pays des cèdres et toujours détenu sur fond de tensions entre la Libye et le Liban alors que son père était au pouvoir suite à la disparition de l’Imam Moussa Sadr en 1978, Hannibal Kadhafi est marié à une libanaise Aline Skaff originaire de Zahlé.

Président de la République française du 16 mai 2007 au 15 mai 2012, Nicolas Sarkozy est, quant-à-lui, accusé d’avoir reçu 50 millions d’euros à des fins de financement de sa campagne présidentielle en 2007.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.