Le bâtonnier de l’ordre des avocats de Beyrouth, Melhem Khalaf, a annoncé lundi le lancement d’une campagne afin de récupérer l’état suite à la dégradation importante de la situation actuelle du Liban. Il indique motiver cette campagne n’acceptant pas l’effondrement actuelle des autorités publiques.

Cette campagne visant à restaurer l’état est ouverte à un débat constructif, souligne Melhem Khalaf alors que le Liban continue à s’enfoncer dans la crise économique, sanitaire avec le coronavirus et également politique avec les différends de plus en plus importants entre partis locaux.

Cette crise politique a empêché la mise en place des réformes économiques jugées indispensables par la communauté internationale en vue de débloquer son aide.

Cette initiative indique le bâtonnier de l’ordre des avocats vise à rétablir l’autorité publique qui reconstruira le Liban. Nous offrons aujourd’hui une initiative nationale de sauvetage loin des conflits et des intérêts, note Melhem Khalam qui y voit une feuille de route pour sortir de la crise morale.

Cette initiative est 100% libanaise et vise à établir une nouvelle approche entre les citoyens et l’état conformément aux droits et aux devoirs et elle est accompagnée de mesures pratiques et simples à mettre en oeuvre.

Les libanais doivent établir le cahier de charge d’un état efficace et transparent, poursuit-il, comme un état de droit, le respect des libertés et des droits de l’homme, un état qui les protège et qui les défend, exerce une souveraineté effective et qui renforce son autorité sur la totalité de son territoire et protège ses frontières conformément aux standards nationaux.

Prenant à son tour la parole, le bâtonnier de l’ordre des avocats du Nord du Liban, Mohammed Mourad a indiqué que cette initiative inclut la formation urgente d’un gouvernement effectif, juste et fiable composé de spécialistes indépendants avec des pouvoirs législatifs limités dans le temps. Il s’agit aussi de mettre en place les réformes structurelles et sectorielles nécessaires pour combattre tout type de corruption dans la vie publique et de conduire un audit juricomptable de toutes les compagnies indépendantes et des administrations publiques.

Enfin le prochain gouvernement est également appelé à mettre en place un plan de sauvetage social, financier et économique, à achever les enquêtes en cours dans le cadre du dossier de l’explosion du port de Beyrouth ou encore à mettre en place un plan visant à limiter les effets de la pandémie du coronavirus.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն