Moins d'une minute de lecture

Le Ministre des Affaires Sociales Ramzi Musharrafieh aurait estimé, lors de la réunion des amis du Liban qui s’est tenue hier au Palais Présidentiel de Baabda, que 22% de la population libanaise serait en état de pauvreté absolue alors que 45% de la population vivrait sous le seuil de pauvreté, déjà précédemment à la crise liée au coronavirus COVID-19, indiquent plusieurs médias. Ainsi, ces chiffres pourraient encore augmenter suite à la pandémie.

Selon le quotidien saoudien Al-Sharq al-Awsat, les autorités libanaises n’auraient pas encore connaissance du nombre de personnes qui bénéficieraient du programme d’assistance financière équivalent à 400 000 LL par individu. Ce chiffre serait difficile désormais à déterminer. Le Ministère des Affaires Sociales serait ainsi en contact avec les municipalités libanaises pour tenter d’identifier les personnes bénéficiaires qui s’ajouteront aux 85 000 personnes déjà incluses au sein du Programme National de Lutte contre la Pauvreté.

Cette aide, qui pourrait se matérialisée en produits alimentaires et d’hygiène, serait distribuée par l’Armée Libanaise, une fois que les bénéficiaires seraient connus.

Pour l’heure, le ministre a également indiqué qu’aucun réfugiés syrien n’a été testé positif au coronavirus COVID-19 au Liban. Des zones de quarantaine ont également été mises en place en cas de besoin pour ces derniers et seront placées sous la surveillance des municipales notamment dans le Akkar.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.

Comments are closed.