2 minutes à lire

2020, une année pas comme les autres … une année où l’on se contentera de fêter sa maman lorsque l’on a encore la chance de vivre avec elle d’une manière simple et austère, avec la fermeture de la plupart des commerces due au coronavirus. Pour ceux qui sont loin, un appel téléphonique ou un message accompagné d’un montage photo fera l’affaire. Une occasion d’innover, de laisser libre cours à ses talents créatifs et à son imagination pour présenter ses meilleurs vœux à sa mère.

Interviennent alors les esprits talentueux, qui animés d’un don élyséen, rendent hommage de la plus belle façon qui soit à celle qui leur a donné la vie. Ainsi, le baryton libanais Fady Jeanbart reprend paisiblement le célébrissime tube du chanteur belge Luigi Verderame, datant de 1964, qu’il dédie en premier lieu à sa maman, ainsi qu’à toutes les mamans du Liban et de la planète. Accompagnant sa voix lumineuse, un petit montage vidéo enchaîne une rétrospective de clichés immortalisant des instants de complicité et d’amour entre le baryton et sa génitrice.

Libnanews se fait un plaisir de partager cette chanson en ce jour de la fête des mères, souhaitant à celles qui sont la raison de notre existence une agréable fête, les remerciant pour tous les sacrifices et tout l’amour qu’elles ont déployés au fil des ans pour nous voir grandir, en espérant, comme l’estime Jeanbart, que cette douce musique et ses paroles empreintes de tendresse et d’amour se veulent un message positif d’espoir en ces tristes moments par lesquels nous passons.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français