La période des fêtes approche à grands pas. La course aux achats a démarré au pays des cèdres qui, malgré les ordures défigurant le paysage, prend malgré tout des airs de fêtes. Cette année encore, les rues et les commerces se sont parés de leurs plus beaux atours pour accueillir les festivités de Noël et de fin d’année, faisant fi du malaise économique dans lequel baigne tout le pays.

Avec les mesures de sécurité exceptionnelles pour ce mois de décembre dans un climat d’instabilité qui laisse à désirer, les embouteillages encombrent les voies principales ainsi que les ruelles, transformant un trajet habituel de dix minutes en au moins une heure.

Au milieu de ce tohu-bohu, de ces files de voitures interminables devant les « malls » géants et les grands commerces, un conseil est de rigueur, et ceci pour gagner du temps, effectuer ainsi une bonne action citoyenne, sortir du lot et éviter les doublons :

Aidez les artisans et commerçants libanais à émerger !

Pour vos achats frénétiques de Noël, pensez à aller du côté des petites boutiques de particuliers, vous feriez une bonne action, plutôt que de vous ruer vers les hypermarchés et les grandes chaînes appartenant aux mafias locales et étrangères qui ne sont pas fortement ni forcément touchées par la crise économique, qui atteint cette année son plus haut faîte. Sortez un peu des sentiers battus, soyez originaux, offrez des présents qui ne se vendent pas par milliers dans les grandes surfaces. Mais surtout faites un geste envers vos confrères libanais qui font de la vraie résistance en gardant leurs petits commerces…

Il est judicieux d’aller du côté des artistes artisans, qui ont mille et une idées dans leur sac pour donner un coup de magie à votre maison et égayer votre univers personnel avec leurs œuvres d’arts et leurs produits faits avec passion et amour. Non seulement vous achetez quelque chose de beau et d’unique, mais vous contribuez sans le savoir à accorder d’avantage de possibilités et de temps pour que ces artistes puissent vivre de leurs passions.

Privilégiez pour vos repas de fêtes la gastronomie et l’industrie culinaire libanaise. Nos pâtissiers et nos chocolatiers sont exquis, nos vins locaux amassent des trophées internationaux. les associations telles que Sesobel, Saint-Vincent-de-Paul, Beit Chabeb, Souk el Akel, Souk el Tayeb, IRAP, Aachab, Laiterie du couvent de Taanayel, Rural DelightsEbene, La Ferme Saint Jacques (et la liste est longue) commercialisent des produits locaux et des paniers garnis intéressants ; des idées et des adresses peuvent être aussi trouvées sur NoGarlicNoOnions, Go Rural, Food Heritage Foundation etc. . Alors pourquoi ne pas aller faire un tour du côté de leurs magasins pour notre Réveillon ?

Si vous songez à acheter des produits de technologie, dirigez-vous vers les petites boutiques, où vous ne seriez pas un chiffre de plus, mais où le proprio déploierait beaucoup de gentillesse et de services pour vous satisfaire.

Si vous pensez offrir un chien ou un chat qui sera bien accueilli par son prochain maître capable de s’engager à lui offrir un foyer à vie, n’achetez surtout pas cet animal de compagnie mais pensez adopter ! Vous ferez beaucoup d’heureux à un moindre coût ! Vous serez servi chez APAF, Beta et Animal Lebanon.

En somme, gagnez du temps, évitez les embouteillages et les files d’attentes démesurées, trouvez le présent hors norme et en même temps, favoriser l’entraide entre Libanais qui résistent envers et contre tout. Enfin, ACHETEZ LIBANAIS !

Par Marie-Josée Rizkallah

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Marie-Josée Rizkallah est une artiste libanaise originaire de Deir-el-Qamar. Versée dans le domaine de l’écriture depuis l’enfance, elle est l’auteur de trois recueils de poèmes et possède des écrits dans plusieurs ouvrages collectifs ainsi que dans la presse nationale et internationale. Écrivain bénévole sur le média citoyen Libnanews depuis 2006, dont elle est également cofondatrice, profondément engagée dans la sauvegarde du patrimoine libanais et dans la promotion de l'identité et de l’héritage culturel du Liban, elle a fondé l'association I.C.H.T.A.R. (Identité.Culture.Histoire.Traditions.Arts.Racines) pour le Patrimoine Libanais dont elle est actuellement présidente. Elle défend également des causes nationales qui lui touchent au cœur, loin des équations politiques étriquées. Marie-Josée est également artiste peintre et iconographe de profession, et donne des cours et des conférences sur l'Histoire et la Théologie de l'Icône ainsi que l'Expression artistique. Pour plus de détails, visitez son site: mariejoseerizkallah.com son blog: mjliban.wordpress.com et la page FB d'ICHTAR : https://www.facebook.com/I.C.H.T.A.R.lb/