Une délégation d’experts du Fonds Monétaire International (FMI) est arrivée au Liban pour discuter des solutions face à l’importante dette publique qui atteint 166% du PIB hier soir. Son séjour devrait se prolonger jusqu’au 23 février.

Une autre délégation, cette fois-ci de la Banque Mondiale, s’est également rendue auprès du Premier Ministre.

Cette réunion intervient alors qu’un conseil des ministres est prévu ce jeudi matin au Palais Présidentiel de Baabda.

Plus de 30 dossiers essentiellement économiques seraient ainsi à l’ordre du jour. Il s’agirait de mettre en place un plan d’urgence économique, notamment en rapport avec la situation monétaire et financière. Pour l’heure, aucune décision n’aurait été prise sur le paiement ou le non paiement des obligations libanaises arrivant à échéance le 9 mars prochain.

Ainsi, le FMI a rencontré le Premier Ministre au Grand Sérail ce jeudi, alors que le Ministre des Finances Ghazi Wazni s’est déclaré enclin hier soir à annoncer un possible défaut de paiement de la dette publique, ouvrant ainsi la voie à une restructuration de la dette publique.

Présent lors de cette réunion, Ghazi Wazni a indiqué que le paiement des obligations pour la somme de 1.2 milliards de dollars arrivant à échéance le 9 mars prochain n’a pas été à l’ordre du jour. Il s’agit d’abord de discuter d’un plan économique “compréhensif”.

Il est attendu que la délégation du FMI aille également à la rencontre du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, pour une série d’entretiens avec lui.

Pour rappel, le Liban a demandé l’expertise technique du FMI pour faire face à une crise économique et financière sans précédent dans son histoire.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.