Mardi soir, Stand For Women – SFW, une organisation Libanaise qui a pour objectif d’accélérer les progrès des femmes sur le marché du travail à travers le Moyen-Orient a coorganisé l’événement «Femmes d’inspiration » avec la pionnière du design libanais Nada Debs, et la maison Veuve Clicquot qui en hommage à son audacieuse fondatrice, étant une des premières femmes à s’établir comme figure féminine de premier plan dans le monde des affaires, récompense chaque année, des femmes qui participent activement au monde des affaires et partagent les qualités de Madame Clicquot Ponsardin : esprit d’entreprise, créativité et détermination.

Dans un petit discours, Caroline Fatal, fondatrice de Stand For Women – SFW, et fervente défenseuse des entreprises respectueuses de l’équité entre les sexes, communique les aspirations de SFW dédiées à la création de lieux de travail où la diversité des sexes fondée sur le mérite est la norme. « SFW est un groupe de réflexion qui espère inspirer, inciter et motiver les femmes et les hommes à travailler main dans la main pour atteindre des objectifs communs. SFW existe pour changer le visage de la force de travail en ciblant différents groupes de femmes » elle ajoute.

De son côté, à travers ses paroles, Nada Debs qui a accueilli l’événement au sein de sa nouvelle boutique-écrin et qui abrite son studio à Gemmayzé, nous a permis de mieux la connaître.
« Je suis une designer de meubles. J’ai grandi au Japon et étudié aux États-Unis. J’ai vécu et travaillé au Royaume-Uni avant de revenir à Beyrouth il y a 18 ans. Mon déménagement fut un voyage subconscient ayant pour but de renouer avec mes racines.

Et en rentrant au Liban, et étant très attachée aux savoir-faire artisanaux et à la préservation de notre héritage, j’ai décidé d’ajouter l’élément design à ce que je pensais être une question d’identité et d’appartenance, ce qui finalement s’est avéré être ce que tout le monde au Liban et la région recherchaient. 

Je suis fière de voir beaucoup de femmes qui travaillent dans les coulisses avec une confiance et une élégance sans faille. Pour moi, les femmes entrepreneurs sont comme la tortue dans la fable la tortue et le lièvre, nous y arrivons toujours lentement mais sûrement et nous sommes souvent en mesure de voir les choses hors de la boîte parce que nous travaillons avec calme et diligence.
Je crois qu’il est important que nous donnions l’exemple à la nouvelle génération. »

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.