Youssef Khalil, candidat de Riad Salamé et de Nabih Berri comme prochain ministre des Finances
Youssef Khalil, candidat de Riad Salamé et de Nabih Berri comme prochain ministre des Finances

À l’issue du conseil des ministres qui s’est déroulé ce lundi 24 janvier au Palais Présidentiel de Baabda, le ministre des finances, Youssef Khalil, a réfuté les rumeurs faisant état de la création de nouvelles taxes ou encore d’un déficit porté à 30%. Il indique que le déficit est calculé sur base du PIB et non du total des dépenses publiques.

Par ailleurs, Youssef Khalil a indiqué que la parité du dollar douanier (NDLR: le dollar douanier est le taux de change utilisé pour déterminer la valeur des marchandises et services importés et exportés) sera en forte hausse puisqu’elle sera indexée sur la parité de la plateforme de change électronique de la Banque du Liban, amenant à une forte augmentation des prix, le pays des cèdres important 70% de ses besoins.

Cependant, le taux de change qui sera finalement adopté dans le cadre du budget 2022 n’a pas encore fait l’objet d’un accord, précise le ministre des finances, tout comme les indemnités de transport pour les militaires dont le montant n’a pas encore été déterminé.

Ce montant devrait atteindre 1.2 millions de livres par mois, indique le ministre de l’éducation et de l’information, Abbas Halabi, porte-parole du gouvernement.

Cette information intervient alors que des rumeurs concernant la répartition des pertes du secteur bancaire circulent également alors que devraient débuter, la semaine prochaine, les négociations avec le FMI.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.