Tout jeune adolescent, arrivé à l’âge de « conduire », se réjoui de pouvoir prendre la voiture de papa ou de maman « officiellement » – Mais quelle n’est sa surprise quand il réalise que « conduire au Liban », n’est pas un plaisir!!!!

« Prendre le volant, mettre sa ceinture de sécurité, assurer sa route, prendre son courage à deux mains et s’engager » demande une attention très particulière, voire toute une éducation –

Une fois au volant de son bolide, l’automobiliste change subitement de langage, même celui ou celle qui, de sa vie n’a ni utilisé ou entendu de blasphèmes, commence à s’y habituer et à utiliser ce nouveau dialecte (c’est l’alphabet du conducteur) – Toutes les injures connues ou entendues passent – Il est clair que quand un automobiliste

est entouré de motards inconscients, d’agents de circulation absents ou impuissants, de « bosta » inutiles, de « mini-van » polluants, de camions « express » et de quelques passants et automobilistes « suicidaires », il ou elle a les nerfs à bouts –

Chacun met la faute sur « l’autre » – D’une part, l’Etat accuse le citoyen de ne pas respecter les codes et la loi et d’autre part, le citoyen rend ce même Etat responsable de tout accident –

L’Etat porterait-il des « ornières », pour ne voir que d’un coté? Un nouveau code la route est né il y a quelques mois, mais quid de ce suivi ?

Les motards seraient-ils privilégiés à un carrefour et peuvent-ils passer quand bon leur semble sans se soucier de quiconque? Serait-ce permis de conduire à contre sens sous le nez des agents sans aucun souci?

Ces mêmes agents dits « de circulation », se perdent-ils dans une goutte d’eau quand ils réalisent qu’ils doivent faire « circuler »? Apprend-on leur ce code de la route et quelques notions de civisme ?

Leur absence est généralement observée quand on a besoin d’eux (c’est quand même rare)? Pourquoi ne peuvent-ils pas « punir » quand il le faut? Auraient-ils encore peur de quelque responsable qui se croit encore au dessus de la loi, serait-ce une ignorance du code de la route, ou bien carrément une irresponsabilité de leur devoir? A qui la faute? Pourtant chaque année la direction générale de la sécurité vante durant leur cérémonie de commémoration les qualités de ces mêmes agents (….)

De plus, ne faut-il pas réduire le nombre des « vans » et « mini – bus », qui me semble- t-il sont trop nombreux pour un pays aussi démuni de routes « adéquates » ? – Avec un trafic aussi dense et désorganisé, nous n’arriverons jamais à avoir des arrêts de bus à heure fixe et « prendre un bus au Liban », restera une « aventure ». On ne sait jamais par ou il passe, ou s’arrête-il et quand il passe…..vaut mieux s’écarter car du haut de ces deux mètres, le conducteur se sent invincible, prêt à nous foncer droit devant.

Au fait, pourquoi sont-ils aussi sales? (de l’intérieur aussi) – J’ai même voulu faire l’expérience moi-même et ne la conseille qu’à nos responsables pour sentir ce que le citoyen endure –

Combien de « mini-van » polluants existent-ils au Liban? Il semble qu’aucun de ces dits- responsable ne les ait rencontrés – Eh bien Messieurs, un mini-van et une espèce de petite « bosta » généralement crasseux, polluant, dans lequel s’entassent des citoyens (oui, les mêmes qui vous ont élus) – Si vous les rencontrez, vous savez maintenant……un responsable averti en vaut deux –

Dans tous pays dit « civilisé », il existe une régulation des heures de circulation pour les camions – Ah oui, j’oubliais, au Liban, pas besoin, car Messieurs les camions de toute leur stature, circulent à des heures normales, à vitesses choisies et constantes, en respectant tout autour d’eux, codes de la route compris – Mais non , ce n’est qu’un rêve – Serait-il un jour réalité?

Si l’Etat ne fait rien, eh bien, automobilistes, piétons ou passants, nous sommes tous aussi responsables de cette pagaille – Charité bien ordonnée commence par soi-même –

La solution est entre nos mains, les projets de réaménagement des routes existent, ceux de refaire fonctionner le train aussi, le projet de métro est réalisable avant qu’il ne soit trop tard, les idées sont là mais faut agir !! Il ne faut pas se lamenter et baisser les bras.

Si nous nous considérons citoyens à part entière et voulons contribuer dans la société civile loin des slogans mais avec des actes, réagissons et notre réaction fera « boule de neige », au prix d’être la risée d’autres, mais il faut bien un début à tout –

Conduisons bien en respectant les codes que nous avons appris mais jamais appliqué, respectons les feux de signalisation (quand il y en a), maitrisons nos nerfs et gardons notre sang froid, restons lucide au volant, n’essayons pas « d’éduquer » les autres en agissant comme eux, au contraire faisons mieux –

Il est de notre devoir, nous, citoyens de sensibiliser les jeunes, l’entourage afin d’arriver à nos objectifs –

A deux on est plus fort, à trois encore plus et à mille rien ne peut nous résister – Crions encore de plus en plus fort – pacifiquement – que nous en avons assez de tous ces responsables qui ne pensent qu’à remplir et vider des poches – Nous ne sommes pas un bétail, nous sommes des êtres humains –

Fouad A Salha