Le ministre de la Santé Hamad Hasan a annoncé jeudi que les mesures prises par le comité de lutte contre le coronavirus du pays ressemblaient à un “état d’urgence de santé civile”, saluant par ailleurs les efforts fait par la population libanaise face au COVID-19.

Hamad Hasan a également estimé que e Liban ne peut pas déclarer l’état d’urgence officiel car cela nuirait aux travailleurs journaliers.

Le président de la commission parlementaire de la santé publique, le député Assem Araji, a déclaré que dix centres de dépistages du coronavirus seront créés sur un plan régional et que 8 hôpitaux publics étaient désormais prêts à accueillir les personnes malades.

Pour l’heure, le Liban compte toujours 66 cas de personnes infectées par le virus et 3 morts.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.