Le ministre de la santé Hamad Hassan a inauguré une unité dédiée aux personnes atteintes par le coronavirus COVID19 à l’hôpital gouvernemental Dr Abdullah Al-Rassi de Halba dans la province du Akkar. Cette unité a été mise en place avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés au Liban. Il s’agit ainsi du 6ème hôpital gouvernemental qui jouit d’une aide du HCR face à l’épidémie. D’autres hôpitaux – comme l’hôpital gouvernemental de Tripoli – pourraient également prochainement bénéficier

La représentante du HCR au Liban, Mireille Gégard a souligné que cette aide intervient alors que le Liban fait face à une double crise, d’une part le coronavirus et d’autre part la crise économique. Cette aide vise à sauver des vies. Il s’agit également de préempter et de mettre en place les structures nécessaires face à une possible deuxième vague menaçant de surcharger les hôpitaux actuels.

Toute personne a le droit de recevoir des soins de santé décents, et pour cette raison, depuis le début de la pandémie, nous travaillons dans le cadre de la réponse nationale en étroite coopération avec le ministère de la Santé publique et d’autres partenaires afin d’assurer la sécurité de tous les résidents et réfugiés au Liban et leur permettre de procéder aux tests et d’assurer traitements et mesures d’isolement.

Ces installations sont accessibles à tous, souligne Mireille Gégard, le Covid-19 ne faisant pas de distinction entre les humains.

Face à l’épidémie, 3 réponses doivent être adressées, la prévention, avec des équipes qui sensibilisent les communautés de réfugiés, le fait de contenir l’infection en coopération avec les autorités locales pour identifier les centres d’isolement, les réhabiliter et les équiper dans tout le pays afin d’accueillir la population libanaise et les réfugiés qui ont besoin d’isolement et ne peuvent pas le faire chez eux et enfin, le traitement avec le renforcement des hôpitaux publics.

Le HCR pourrait ainsi fournir 800 lits supplémentaires et 100 lits pour les soins intensifs ainsi que des respirateurs artificiels et des médicaments.

Prenant la suite de la parole, le Ministre de la Santé, Hamad Hassan a remercié le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés et sa représentante au Liban et les a assuré que l’objectif principal est inévitablement de protéger la population, quelle que soit sa nationalité, sa secte, sa religion ou son affiliation.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.