Moins d'une minute de lecture

Le consul général du Liban à Istanbul Mazen Kabbara a accusé des passeurs turcs d’abuser des ressortissants libanais qui tentent de passer dans l’Union Européenne, indique une dépêche de l’ANI.

Ces derniers exigeraient ainsi d’importants montants des ressortissants libanais avant de les abandonner entre la Grèce et la Bulgarie où ils sont arrêtés par les gardes frontières locaux. Le consulat du Liban aurait dû ainsi intervenir à plusieurs reprises pour permettre à ces derniers, de retourner au Liban et de faire part d’un accroissement important du nombre de personnes prises à ce piège.

Cette information intervient alors qu’un nouveau phénomène s’est développé durant l’été, celui de véritables boat peoples transportants des réfugiés syriens mais également des ressortissants libanais entre le Pays des Cèdres et Chypre. Ils fuient ainsi la crise économique alors que plus de 60, voire 65% des libanais se trouveraient désormais vivant en dessous du seuil de pauvreté et que les conditions sociales et économiques continuent à se dégrader parallèlement au taux de change de la livre libanaise au dollar au marché noir.

Plusieurs embarcations sommaires ont ainsi été interceptées par l’Armée Libanaise.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.