Des livres libanaises. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com

Les sommes déposées auprès des banques libanaises ont baissé de 9.3 milliards de dollars au cours du premier semestre 2020, soit de 5.8% du montant total. Cette somme atteindrait même 20.7 milliards de dollars depuis septembre 2019.

Cette baisse concernerait en premier lieu, les comptes libellés en livres libanaises qui représentent 55% des retirées, amenant à une augmentation de la dollarisation des dépôts bancaires à 77.9% fin mars. Ce facteur est induit par le contrôle des capitaux imposés par les banques libanaises de manière unilatérale sur les comptes en devises étrangères qui sont généralement bloqués.

Un autre facteur est que les clients préfèrent dépenser ou retirer leurs dépôts en livre libanaise pour les transformer via des agents de change en devises étrangères, induisant une augmentation de la parité du dollar face à la livre libanaise. Ainsi, les dernières circulaires de la Banque du Liban ont permis de libérer des actifs en dollars en versant des livres libanaises à leurs places ce que de nombreux déposants ont retransformer en dollar sur les marchés parallèles.

51% de la contraction serait induite par le remboursement de prêts sans que les banques libanaises en accordent de nouveaux. 49% de cette contraction sera en dollars.

Les taux d’intérêts poursuivent leurs chutes. Ils sont désormais à 5.13% en livre libanaise et à 2.53% en dollar pour les comptes et de 9.41% en livre libanaise et de 8.55% en dollar sur les prêts.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.