Des cèdres – espèce protégée au Liban dont il est le symbole national – ont été illégalement abattus dans la forêt Al-Olah de la localité de Harar dans la province du Akkar au nord du Liban.

Selon la dépêche de l’Agence Nationale d’Information, les braconniers ont ciblé des troncs d’arbres dont certains âgés de plusieurs centaines d’années et non seulement des branches, avec pour objectif de les vendre ou encore de fabriquer du charbon de bois.

Pour l’heure, les autorités locales semblent être impuissantes et ont manqué à faire respecter la législation locale qui pourtant interdit ce type d’actes. Les auteurs de ce pillage n’ont pas encore été identifiés et les violations se poursuivent “à grande échelle”, indique l’ANI.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.