A l’occasion de la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie, nous élevons nos prières à Notre Dame du Liban, vénérée à la fois par les Chrétiens, les Musulmans et les Druzes du Liban. Puisse-t-elle avec ses bras grands ouverts, intercéder pour le Liban, afin que les valeurs de Paix, de Sécurité, de Prospérité et d’Amour règnent de nouveau au Pays des Cèdres Eternels, et qu’elle renouvelle en chacun de nous notre foi en un Liban meilleur, terre de rencontre et de tous ses fils.

Notre Dame de Harissa Sanctuary, Lebanon
Notre Dame de Harissa Sanctuary, Lebanon

Ce sanctuaire très connu situé dans la localité de Harissa abrite une statue de la Vierge, de 22 tonnes de bronze, recouverte de peinture blanche, plus communément appelée Notre Dame du Liban, surmontant la fameuse baie de Jounieh.

Ce sanctuaire est né de l’idée en 1904 de la célébration du 50ème anniversaire de l’Immaculée Conception, proclamée par Pie IX, le 8 décembre 1854, sur proposition du Patriarche Maronite Elias Hoyek (1899-1931) et du délégué apostolique au Liban de l’époque, Carlos Duval,et sera achevé en mai 1908. Ce monument, on a tord de l’oublier, a été offert par une bienfaitrice Française, dessinée par Durenne sur le modèle de la Vierge de Catherine Labouré et mis en place par Giot.

D’autres statues plus tardives se retrouvent sur la côte libanaise, dont celle de Maghdouché à proximité de la ville de Saïda au Sud Liban mais elles sont cependant considérées comme moins connues et moins accessibles en raison de leur situation géographique et des évènements qui ont eu lieu durant la guerre civile.

Nos dossiers sur Harissa