À l’issue d’une réunion avec le Premier Ministre Hassan Diab et en présence du Ministre de l’Economie Raoul Nehmé, le président du Syndicat des propriétaires de supermarchés Nabil Fahd, a indiqué voir expliqué les différents défis auquel fait face le secteur de distribution alimentaire en raison de la crise que traverse le Pays des Cèdres.

Qualifiant la réunion de positive, Nabil Fahd a estimé que ce secteur reste impacté par de larges pertes financières mais demeure pour l’heure à continuer à opérer en dépit des difficultés. Plusieurs supermarchés ont dû aussi fermer leurs portes et être mis en faillite.

« Le secteur opère sous une très forte concurrence et ne peut se permettre les conditions financières que nous traversons actuellement. « 

Le Président du Syndicat est revenu sur les circonstances des dernières augmentations des prix des marchandises.

« les marchandises en inventaires sont payées en dollars, c’est-à-dire que leur valeur est en dollars et non en livres. Par conséquent, le prix approuvé en livres sera basé sur la parité du dollar enregistré sur le marché. Si cette règle n’est pas appliquée, les marchandises perdront toute leur valeur et les magasins seront en faillite. »

Nabil Fahd indique que, si les prix des matières en dollar ont diminué, la dépréciation de la livre libanaise face au dollar a amené à l’augmentation des prix en monnaie locale.

Les accusations qui visent les supermarchés pourraient ainsi aboutir à une diminution des stocks de denrées alimentées, déplore le responsable syndical, ce qui pourrait menacer la sécurité alimentaire de la population.

« Cette question échappe au contrôle des importateurs et des supermarchés alimentaires parce que le Liban ne produit pas ces produits ».

Aussi, Nabil Fahd a appelé à la stabilisation de la parité de la livre libanaise face au dollar.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

2 Commentaires

  1. Mais qu’ils rognent sur leurs marges, qu’ils revoient leurs catalogues et la sectorisation de leurs offres… Faites des prix d’appels sur tous les produits de première nécessité! Approvisionnez vous localement autant que possible… Faites du volume avec moins de marges et rognez sur tous vos opex qui ne sont pas indispensables… Pensez business continuity bordel!!! Si la population ne peut continuer d’acheter à vos tarifs exhorbitants… alors vous allez crever avec vos stocks d’invendus… Un peu de logique, de bon sens, d’HUMILITE bordel!!! Vous avez un rôle prépondérant pour aider la population à traverser la crise… si vous ne faites d’efforts… sachez que nous vous remplacerons par d’autres moyens… sachez que nous n’oublierons pas tous les stakeholders une fois la crise terminée!! Vous pouvez commencer à plier bagages et laisser le marché à des gens responsables si vous êtes cons et gourmands à ce point là! Vous ne faites que forcer l’éffondrement plus rapidement avec vos politiques de l’autruche… Battez vous pour avoir moins de charges à payer… l’Etat doit aussi vous aider… tout le monde doit s’entre-aider…

    Lire la suite: https://libnanews.com/face-a-laugmentation-des-prix-les-proprietaires-des-supermarches-se-defendent/

  2. Mais qu’ils rognent sur leurs marges, qu’ils revoient leurs catalogues et la sectorisation de leurs offres…

    Faites des prix d’appels sur tous les produits de première nécessité!

    Approvisionnez vous localement autant que possible…

    Faites du volume avec moins de marges et rognez sur tous vos opex qui ne sont pas indispensables…

    Pensez business continuity bordel!!!

    Si la population ne peut continuer d’acheter à vos tarifs exhorbitants… alors vous allez crever avec vos stocks d’invendus…

    Un peu de logique, de bon sens, d’HUMILITE bordel!!!

    Vous avez un rôle prépondérant pour aider la population à traverser la crise… si vous ne faites d’efforts… sachez que nous vous remplacerons par d’autres moyens… sachez que nous n’oublierons pas tous les stakeholders une fois la crise terminée!!

    Vous pouvez commencer à plier bagages et laisser le marché à des gens responsables si vous êtes cons et gourmands à ce point là!

    Vous ne faites que forcer l’éffondrement plus rapidement avec vos politiques de l’autruche…

    Battez vous pour avoir moins de charges à payer… l’Etat doit aussi vous aider… tout le monde doit s’entre-aider…

Comments are closed.