6 minutes à lire

L’inauguration de la 4ème édition du Beirut Art Film Festival (BAFF) s’est tenue au Metropolis Empire-Sofil, en présence de l’ambassadeur des Etats-UnisS.E. Mme Elizabeth Richards, l’ambassadeur Suisse S.E. Mme Monika Schmutz Kirgöz,de l’ambassadeur de Suède S.E.M Jörgen Lindström, du premier secrétaire à l’ambassade du Royaume de Belgique Jeroen Dubois, l’attachée culturelle à l’ambassade de Etats-Unis Kristin Smith, et des organisateurs Alice Mogabgab Karam, Maria Chakhtoura, Nadine Mokdessi, ainsi que des représentants des institutions partenaires et des invités du Festival.

Le coup d’envoi de cette 4ème édition a été donné avec la projection de la PremièreMondiale de Josephine Baker, The Story of an Awakening (2018,52’, Ilana Navaro, anglais) en présence de la réalisatrice du film Ilana Navaro,et en partenariat avec l’ambassade des Etats-Unis. Le film retrace l’histoire de la première superstar noire, Joséphine Baker, petite fille pauvre du Missouri, devenue la Reine de Paris. C’est le parcours d’une femme, qui s’est hissée d’une « banana dancer » au rang de militante humaniste.

Ainsi que la projection de Maurice Béjart, l’âme de la danse (2017,65’, Henri de Gerlache, français) en partenariat avec l’ambassade de Suisse. Maurice Béjart est sans nul doute le chorégraphe qui a permis à la danse de s’ouvrir au plus grand nombre. Un créateur qui a marqué de son empreinte un siècle et l’âme de la danse à tout jamais. A travers quelques ballets emblématiques, des archives inédites et des témoignages actuels, le processus créatif de cet homme aux visages multiples se dévoile.

La quatrième édition du BAFF est placée sous le signe de « Demain » :l’engagement auprès de la jeunesse libanaise, l’urgence de protéger l’environnement, et surtout l’espoir de changer l’avenir avec les leçons tirées du passé.

Alice Mogabgab a déclaré dans son discours de bienvenue : « Malgré la situation difficile qui règne au Liban, notamment la dégradation de l’environnement et la pollution élevée, l’art continuera, car ce n’est qu’à travers l’art que nous pouvons changer les choses. »

Le festival a inauguré cette année plusieurs partenariats dynamiques et engagés avec: le Ministère de l’Education et de l’Enseignement Supérieur qui soutient et accompagne le programme du BAFF @ Schools 2018, l’ambassade des Etats-Unis qui contribue aussi au BAFF @ Schools 2018, l’ambassade de Suisse avec le lancement de la campagne d’alerte « Pas d’EAU, Pas de VIE » – une campagne de sensibilisation autour de la principale ressource naturelle du pays, et le ministère du Tourisme pour une série de documentaires sur le patrimoine national et où chaque année la réalisation d’un film choisi ainsi que sa diffusion seront assurés par le festival, tant au Liban qu’à l’étranger.

Le BAFF offre aussi des projections au profit de 5 ONG dont la solidarité est le crédo: l’AFEL, Brave Heart, Myschoolpulse, Les Jeunes de l’Ordre de Mate et CAP-HO.

Le BAFF en deux temps

Le BAFF Intramuros investit les deux salles de cinéma du Metropolis-Empire-Sofil jusqu’au dimanche 25 novembre 2018, avec une sélection de soixante documentaires autour des thèmes de l’architecture, danse, peinture,marche de l’art, archéologie, musique, design, photographie, patrimoine et aussi l’environnement.

Une programmation spéciale dédiée au Liban est prévue le Jeudi 22 Novembre avec :

  • Le documentaire : We Made Every Living Thing from Water (2018, 43′) à 18h00: «Demain» est au cœur de cette journée nationale avec la question alarmante de l’environnement au Liban. Le film s’appuie sur des informations scientifiques et des interviews de spécialistes de l’eau. La projection sera suivie par une discussion avec Lama Fakih, directrice adjointe pour le Moyen-Orient de Human Rights Watch et les réalisateurs du film, modérée par Habib Battah (Editeur en Chef du site Beirut Report).
  • Le coup de chapeau à l’un des fondateurs du cinéma libanais, Georges Nasser, qui propose deux documentaires L’Artisanat au Liban (1960, 24’, version française) et Un Certain Nasser (2017, 65’, Badih Massaad & Antoine Waked, arabe sous titrage français) à 18h
  • Les films dédiés à Tripoli : Mar10 – I’m bored. Aren’t you bored? (2018, 18’) et Niemeyer 4 Ever (2018, 30’)

Le BAFF Extramuros (1er au 30 Novembre) va à la rencontre des publics éloignés de la capitale, organisant plus de cent cinquante projections dans des écoles, des universités et des centres culturels. Il se poursuit avec : 

  • BAFF (Loves) Lebanon et la diffusion de plus de quarante documentaires sur l’art dans 16 centres culturels du Liban. Dernière date, le Samedi 24 Novembre. Le programme est disponible sur www.bafflebanon.org
  • BAFF @ Schools avec la projection des films documentaires Lady Liberty (2014, 60’, Mark Daniels) et We Made every Living Thing from Water (2018, 30’, Paul Cochrane/AUB), dans toutes les écoles du pays

Dans le cadre de BAFF 4 Youth, qui fait partie du programme Extramuros, le festival est allé, du 1er au 19 novembre, à la rencontre des jeunes dans les 13universités du Liban qui ont projeté dans leurs campus plusieurs documentaires.

Clôture du BAFF

La clôture de cette édition, en partenariat avec l’Institut du monde arabe –Paris et TV5 Monde, se fera le vendredi30 Novembre, à l’Institut Français de Beyrouth avec la projection à 18h00du film Les Yeux de la parole (2016, 80’, David Daurier & Jean-Marie Montangerand): dans la banlieue d’Aix-en-Provence, des élèves des classes complémentaires suivent la création du premier opéra en langue arabe, ainsi que la projection à 20h00 de Kalila wa Dimna (2016, 95’, Opéra de Moneim Adwan, français et arabe, sous titrage français) où ils vont découvrir le travail du poète syrien Fadi Jomar qui a adapté les fables de Kalila WaDimna, pour un opéra en Arabe destiné au Festival International d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence. Les artistes viennent de divers pays du pourtour de la Méditerranéen et vont joindre leurs efforts pour cette performance.

Le programme des projections est disponible sur: www.bafflebanon.org

Billets: Virgin Ticketing Box Office 01.999666/ www.ticketingboxoffice.com 

Les Mécènes du Beirut Art Film Festival

Bankmed Group (Sponsor du BAFF), Fondation Robert A. Matta, The Alexis & Anne-Marie Habib Foundation, L’ambassade des Etats-Unis au Liban

Les Partenaires Culturels

Le Ministère de l’Education et de l’Enseignement Supérieur, le Ministère du Tourisme, l’ambassade du Royaume-Uni, l’ambassade des Etats-Unis, Acción Cultural Española et l’ambassade d’Espagne, l’ambassade de Suisse, l’ambassade du Japon et NHK – Nippon Hoso Kyokai, l’ambassade de Belgique, l’Ambassade de Suède, le Ministère des Affaires Etrangères d’Estonie et le Consulat d’Estonie au Liban, l’Istituto Italiano di Cultura,  l’Institut du monde arabe, l’Institut Français du Liban, le Goethe-Institut Libanon, Opéra de Paris – 3e Scène, AUB Archeological Museum, Exotica.

www.bafflebanon.org

Facebook: Beirut Art Film Festival  

Instagram: @bafflb

#bafflb

Contact Médias

MIRROS Communication & Media Services

Joumana Rizk [email protected]

Karine Jabaji [email protected]

+961 1 497494

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.