Le siège de la Banque du Liban. Crédit Photo: Francois el Bacha, tous droits réservés.
Le siège de la Banque du Liban. Crédit Photo: Francois el Bacha, tous droits réservés.

La Fédération des Syndicats des Professions Libérales a publié un communiqué dénonçant l’échec de la gouvernance de la Banque du Liban face à la situation économique actuelle.

Réunis au siège de l’Ordre des Avocats de Beyrouth sur invitation du bâtonnier Nader Kaspar ont estimé qu'”après délibération et discussion, les participants ont constaté l’échec de la Banque centrale, à travers sa gouvernance, à mettre en œuvre les lois et règlements en vigueur et en vigueur, malgré les avertissements répétés émis par la Fédération”.

Par conséquent, la Fédération a décidé de demander à l’autorité exécutive, de s’acquitter de ses obligations légales en matière de responsabilité de la gouvernance de la Banque centrale conformément aux lois en vigueur, en raison de sa violation de l’application des lois qui protègent la stabilité monétaire, les finances publiques l’ordre public et le secteur bancaire, et par conséquent, des violations flagrantes dans la conduite de ses affaires.

Les participants ont donc indiqué qu’ils prendront les mesures juridiques visant à protéger et récupérer les dépôts bancaires et informent les membres de l’Association des Banque du Liban des mesures légales qui pourront être prises à leur encontre pour les inviter à présenter des alternatives acceptables conduisant à réévaluer l’option d’une confrontation judiciaire directe coûteuse.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.