La livre libanaise a, à nouveau, franchi le seuil symbolique des 8000 LL/USD face au dollar au marché noir ce mercredi 2 décembre, avec un taux de change de 8 000 LL/USD à l’achat et de 8 050 LL/USD à la vente, alors que les députés examinent aujourd’hui la levée du programme de subvention à l’achat de certains produits face à l’épuisement des réserves monétaires disponibles qui le finançait jusqu’à présent.

L’arrêt de ce programme de subvention devrait encore augmenter la pression sur la Livre Libanaise, estiment les économistes, qui s’attendent à une forte dégradation de la parité de la monnaie locale face au billet vert.

La hausse du prix des carburants a, d’ores et déjà, été indirectement avalisée avec une augmentation relative annoncée ce matin par le ministère de l’énergie et des ressources hydrauliques.

S’exprimant hier, le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, avait indiqué pourtant que le programme de subvention devrait se poursuivre encore durant 2 mois. Certaines sources évoquent l’abaissement des réserves obligatoires de 15% à 12% ou encore la fin des subventions à l’achat des carburants comme moyen de le prolonger.

Pour sa part, le président de la commission parlementaire de la santé Assem Araji a souligné que sa commission devrait demander à la Banque Mondiale, la poursuite du programme de subvention des médicaments, faute de quoi les institutions sanitaires devraient s’effondrer et les prix de ces derniers être multipliés par 5.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.