Moins d'une minute de lecture

S’exprimant à l’issue d’une rencontre avec le Patriarche Maronite Béchara Boutros Rahi, le Premier Ministre Hassan Diab a abordé la controverse concernant la question de la neutralité prônée par le prélat maronite.

La question de la neutralité est une question politique avec distinction et le patriarche a réuni tout le monde au Liban.
Cette question nécessite un dialogue politique approfondi entre tous les partis politiques, le Liban est fondamentalement un point de convergence et un pont entre l’Est et l’Occident. C’est un enrichissement pour lui.
Je pense que cette question doit être au centre du dialogue entre tous les partis politiques.

Nous sommes condamnés par la constitution et les sectes. Israël est un ennemi qui viole la souveraineté libanaise tous les jours.

Nous disons que nous devons rassembler les Libanais et qu’il doit y avoir un dialogue dans ce domaine, afin que nous soyons sur la même longueur d’onde avec ce que signifie adhérer à cette question.

Ce qui se passe aujourd’hui, c’est qu’une forte vague de l’intérieur et de l’extérieur est nuisible. Elle n’est pas contre le gouvernement, mais contre le Liban.

Cette question ne fait pas tomber le gouvernement, mais le Liban. Je ne comprends pas dans le domaine social et économique qu’il y ait des positionnements politiques contre le Liban

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.