Le siège de l'Association des Banques du Liban. Crédit Photo: Libnanews.com, tous droits réservés.
Le siège de l'Association des Banques du Liban. Crédit Photo: Libnanews.com, tous droits réservés.
2 minutes à lire

L’association des Banques du Liban a confirmé la mise en place de mesures qualifiées de temporaires de limitation des retraits en Livre Libanaise suite à des discussions avec la Banque du Liban.

La publication de ce communiqué intervient suite à une réunion avec le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé hier après-midi.

Le montant de retrait disponible dépendra cependant des capacités financières de chaque établissement. Précédemment fixées à 25 millions de livres libanaises, elles ne devraient plus dépasser les 4 millions.

L’ABL et la BdL indique que ces mesures visent à combattre l’inflation et la hausse des prix. Cependant d’autres sources accusent la Banque du Liban d’être à l’origine de l’augmentation importante des prix en ayant injecté sur le marché local près de 130 000 milliards de livres libanaises en 10 mois seulement.

L’Association des Banques du Liban appelle les déposants à utiliser les cartes de crédit pour leurs achats ou encore pour retirer les sommes nécessaires à des guichets électroniques au lieu d’utiliser des billets de banque. Il s’agirait ainsi de limiter l’utilisation de billets qui font généralement l’objet d’échange chez ds changeurs.

Le communiqué de l’ABL

Cet après-midi, une délégation du Conseil d’Administration de l’Association des Banques du Liban, dirigée par le Dr Salim Sfeir, a tenu une réunion avec Son Excellence le Gouverneur de la Banque du Liban, M. Riad Salameh, au cours de laquelle les dernières mesures prises pour fixer les plafonds des retraits d’espèces bancaires en LBP à la Banque Centrale ont été discutées. Il y a eu accord sur les points suivants:
1- Soulignant que ce type de mesures est, de par sa nature, une mesure temporaire imposée par des situations exceptionnelles et utilisée par les banques centrales dans le monde pour lutter contre l’inflation et la hausse excessive des prix des biens et services, sans manquer de répondre aux besoins globaux du marché local de liquidité.
2- Sécuriser la liquidité nécessaire au marché libanais et aux clients des banques, sans que cette dernière ne se limite au cash.
Il instruit les citoyens et les clients des banques d’utiliser les divers autres outils de paiement mis à leur disposition via le système bancaire, tels que les cartes de crédit, les chèques et les virements bancaires.
4- Inviter les précieux clients à comprendre les justifications de ces mesures temporaires qui contribueraient à réguler et contrôler le marché au Liban.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.