Le Courant Patriotique Libre a décidé de porter plainte contre le dirigeant des Forces Libanaises, Samir Geagea, ce jeudi suite aux incidents qui ont eu lieu en marge d’une manifestation, le 14 septembre 2020, devant son siège.

Pour rappel, cet incident avait été marqué par des coups de feu tirés en l’air par des personnes en charge de la sécurité du siège du CPL qui répondaient ainsi au jet de pierre de partisans des Forces Libanaises dont un convoi passait à proximité, indiquaient des sources médiatiques. L’Armée Libanaise est ensuite intervenue afin de séparer les protagonistes.

Selon le communiqué du CPL, cette plainte concernerait également un certain nombre d’activistes et de partisans des FL, les accusant d’avoir attaqué le siège central du Mouvement patriotique libre “sous la forme de groupes armés”

Quiconque qui est montré comme étant le commanditaire de cette attaque devrait également être poursuivi par la justice, estime le CPL et considère également qu’il s’agit d’une attaque visant l’état libanais, son prestige et son autorité. Le communiqué rappelle également que ce rassemblement est punissable selon les articles 317, 335 et 346 du Code pénal

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français