Moins d'une minute de lecture

À l’issue de sa réunion hebdomadaire « virtuelle » en raison des circonstances actuelles, le bloc parlementaire du Courant Patriotique Libre a réitéré son appui à la réforme et à la lutte contre la crise économique qui ravage le Liban dans le cadre de la feuille de route française, appelant à la formation d’un gouvernement, le plus rapidement possible

Le Courant Patriotique Libre décrit comme étant positives les consultations en cours entre la Présidence de la République et le premier ministre désigné Saad Hariri, des consultations dans le cadre des procédures constitutionnelles. Il s’agit de nommer des ministres intègres et compétents, capables de mettre en œuvre rapidement le programme de réforme.

Par ailleurs, parmi les projets de loi actuellement en préparation, le Courant Patriotique Libre compte présenter des propositions d’amendements constitutionnels imposant au président de la république un délai pour la tenue des consultations parlementaires visant à nommer un premier ministre et à ce dernier, un délai pour la formation de son équipe.

D’autres projets de loi concernent la transparence des comptes des fonctionnaires, précise le communiqué.

Abordant le sujet de l’audit juricomptable des banques de la Banque du Liban, le CPL appelle à la poursuite des procédures en cours, dénonçant par ailleurs indirectement le gouverneur de la BdL Riad Salamé qui aurait refusé de transmettre certains documents au cabinet responsable de l’audit . Le CPL appelle, par conséquent, à entamer des poursuites judiciaires à l’encontre « des responsables de l’obstruction ».

Lire également

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.