Le Liban ferait toujours face à un risque de pénurie accrue d’électricité en raison de l’épuisement prochain des réserves de carburant des centrales de production, indiquent différentes sources, cela en dépit de l’annonce de la fourniture de fioul par l’Irak à un prix indexé sur le taux de parité officiel de la livre face au dollar (soit à 1507 LL/USD).

Certaines sources indiquent, sous couvert de l’anonymat, que le fioul en provenance d’Irak ne répondrait pas au cahier des charges des centrales libanaises actuelles et notent que le précédent acheminement de fioul en provenance de ce pays suite à l’explosion du 4 août dernier, avait été distribué notamment au bénéfice de l’Armée Libanaise au lieu de pouvoir être directement utilisé.

Par ailleurs, un programme de rationnement sévère a été depuis instauré au Liban, avec 12 heures d’électricité seulement généralement pour les régions libanaises et 8 heures pour la capitale ce vendredi. Le Ministre de l’Energie a ainsi indiqué s’attendre à l’épuisement des réserves de carburant fin-mars, en raison d’un manque de financement, même si 2 tankers se trouvent actuellement au large des côtes libanaises. Par ailleurs, le le ministre des Finances du gouvernement sortant, Ghazi Wazni, a déclaré avoir signé l’ouverture des lettres de crédit pour l’expédition de carburant, sans que le carburant nécessaire à la production d’électricité soit pour l’heure déchargé.
Cependant, leurs cargaisons n’a pu être, pour l’heure, déchargée faute d’en avoir payé le prix.

Certaines sources accusent la Banque du Liban de refuser pour l’heure à ouvrir les lignes de crédit nécessaires à ce déchargement, faute de fonds disponibles. Jusqu’à présent, les réserves monétaires disponibles finançaient le programme de subvention à l’achat des produits de première nécessité, comme les médicaments, la farine ou les carburants. Elles seraient actuellement sur le point d’être totalement épuisées, notent ces mêmes sources. Une autre cargaison de mazout devrait également parvenir au large des côtes libanais d’ici samedi soir.

Le Ministre sortant de l’énergie Raymond Ghajar s’est également adressé au Président de la République Michel Aoun, le Premier Ministre sortant Hassan Diab et le Président de la Chambre Nabih Berri pour leurs demander d’intercéder en faveur de l’approbation d’un prêt urgent de 1500 milliards de livres libanaises soit 996 millions de dollars au taux de 1507 LL/USD.

Sans ce prêt, le pays des cèdres pourrait se retrouver dans le noir, fin mars.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.