Le premier tour du scrutin présidentiel convoqué par le président du parlement Nabih Berri ce 29 septembre 2020 a débuté avec l’arrivée des premiers députés. Si un quorum semble être assuré, l’élection d’un nouveau chef de l’état ne pourrait cependant avoir lieu aujourd’hui au premier tour du scrutin.

Des contacts en tout genre ont ainsi eu lieu parmi les parlementaires afin de parvenir à identifier un candidat.

Côté opposition, les Forces Libanaises ont ainsi entamé une série de contact et assuré leur présence ce jeudi, tout comme les parlementaires des forces dites du changement.

Il est attendu que le mouvement Amal et le Hezbollah votent en faveur de l’ancien député Sleiman Franjieh alors que le courant patriotique libre, via son dirigeant Gebran Bassil a annoncé vote blanc lors de la session.

Ce scrutin qui a de fortes chance d’échouer à élire un nouveau président de la république intervient alors que le mandat du général Michel Aoun s’achève le 31 octobre à minuit, risquant ainsi de plonger dans le pays dans l’inconnu en raison de l’absence pour l’heure d’un nouveau gouvernement suite aux élections législatives de mai.

La situation est d’autant plus critique que le Liban traverse actuellement une grave crise économique d’une ampleur qui a amené la Banque Mondale à la considérer comme l’une des pires depuis la moitié du XIXème siècle.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.

Un commentaire?