L’assemblée générale des Nations Unies a approuvé hier une résolution demandant à Israël de verser 856.4 millions de dollars au titre de dédommagement suite aux dégâts infligés par le bombardement des réservoirs de fioul de la centrale de Jiyyeh le 15 juillet 2006.

Ce bombardement avait provoqué une importante marée noire qui s’étendra jusqu’à la Turquie, mais impactant de manière durable les côtes libanaises. Près de 15000 mètres cubes de carburant s’étaient alors déversés dans la mer. 

Pour rappel, le conflit de juillet-aout 2006 avait débuté suite à l’enlèvement par le Hezbollah de 2 soldats israéliens. Cette guerre fait plus de 1200 victimes côtés libanais, la majorité étant des civils dont 30% d’enfants. 173 militaires israéliens ont été tués de leur côté. Le Liban a également subi la perte de nombreuses infrastructures, notamment routières, les forces israéliennes ayant bombardé la majorité des ponts. 

Cette appel fait déjà suite aux précédentes résolutions de l’assemblée générale des Nations Unies en 2011, en 2014 puis en 2019.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.