La Prison de Roumieh
La Prison de Roumieh

Une décision inédite, a été prise par l’Ordre des avocats de Beyrouth aujourd’hui, selon le site Lebanon 24.

Cette décision consiste à dépêcher 500 avocats le dimanche 22 décembre 2019 pour aller vers toutes les prisons sur le territoire libanais afin de mener l’enquête suivante :

  1. Déterminer qui sont les prisonniers n’ayant pas recours à l’assistance d’un avocat.
  2. Identifier ceux qui ont déjà achevé leur durée de détention et se trouvent toujours incarcérés.
  3. Discerner quel détenu a besoin d’une petite somme afin de payer l’amende pour sortir de prison.
  4. Préparer un rapport sur l’état des prisons et des prisonniers.

Depuis son élection à l’Ordre des avocats de Beyrouth, le nouveau bâtonnier Melhem Khalaf, également fondateur d’Offre-Joie qui a longtemps défendu de nobles causes humanitaires, a promis aux Libanais que nul ne pourra voler le rêve d’un avenir meilleur, s’engageant à opérer un changement positif au sein de l’ordre.

Le Liban compte aujourd’hui 24 prisons, dont une centrale située à Roumieh avec une contenant trois fois plus sa capacité maximale de détenus. La situation de ces prisons est catastrophique et dégradante : surpopulation, bâtiments délabrés, problèmes d’hygiène et de santé, détentions arbitraires, manque de suivi des procès, etc.

Cette décision du bâtonnier vise à commencer à résoudre les multiples problèmes quasi inextricables concernant les prisons au Liban.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

1 COMMENTAIRE

  1. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Les sujets mêmes de l’enquête (prisonniers pour amende impayée, prisonniers libérables mais oubliés dans leur geôle, prisonniers sans défense livrés à l’arbitraire d’une prétendue justice, prisonniers ayant besoin d’une aumône) en disent long sur l’état de délabrement de la société libanaise. Je pense que nous avons fait la preuve de notre incapacité génitale à nous auto-gouverner. Ce n’est pas un nouveau mandat d’un pays étranger qu’il nous faut. C’est tout bonnement d’un vrai tuteur que nous avons besoin… Et ça urge.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.