Les propriétaires de générateurs de quartiers ont menacé hier de couper le courant en raison des risques de pénurie de fioul notamment dans le Metn et le Sud du Liban. Certains comme à Nabatiyeh ont déjà procédé de la sorte. Ils accusent les sociétés importatrices de fioul de ne pas fournir suffisamment de liquide, recevant juste la moitié des quantités nécessaires et entrainant de facto, d’importantes coupures.

Certaines sources indiquent que les propriétaires des générateurs demanderaient désormais le paiement des factures en dollar à partir de septembre prochain et non en livres libanaises, provoquant de nouvelles inquiétudes des consommateurs confrontés à la détérioration de la parité de la livre libanaise face au dollar au marché noir mais également via la plateforme électronique Sayrafa de la Banque du Liban.

Cette information intervient alors que du côté de l’EDL, on annonçait également une coupure généralisée du courant en raison de l’épuisement des réserves de fioul. Cependant, le gouvernement envisagerait désormais d’utiliser les 40 000 tonnes de fioul de moindre qualité stockés dans les réservoirs des centrales de Jiyeh et de Zouk. L’utilisation de cette réserve avait été jusqu’à présent repoussé

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.