Les responsables de 2 agences des Nations Unies ont mis en garde contre la suppression des subventions à l’achat des produits de première nécessité sans que soit mis en place un système de protection des personnes les plus vulnérables.

Cette information intervient alors que les réserves monétaires de la Banque du Liban qui servaient à financer l’achat des produits de première nécessité seraient en voie d’être épuisées. Les autorités libanaises étudient actuellement la levée des subventions sur certains produits afin de rationaliser leur distribution. Par ailleurs, les prix ont été fortement impactés par la dégradation de la parité de la livre libanaise face au dollar depuis plus d’un an.

La représentante de l’UNICEF Yukie Mokuo et la directrice régionale de l’OIT Ruba Jaradat sonne le signal d’alarme, en indiquant que l’impact de la suppression des subventions sur les populations les plus vulnérables sera énorme. Il s’agit donc de mettre un système inclusif de garantie sociale préalablement à la suppression de ses subventions.

Selon l’ONU, 80 % des subventions bénéficiaient jusqu’à maintenant à 50 % de la population la plus riche et seules 20 % allaient aux populations les plus vulnérables, précisent les 2 responsables.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.