Alors que le Président de la République, le Général Michel Aoun, s’exprimera ce soir à partir de 20h à l’occasion du 76ème anniversaire de l’accession du Liban à l’Indépendance, le mouvement de manifestations qui a débuté le 17 octobre se poursuit aujourd’hui avec les étudiants.

Les manifestants dénoncent toujours la classe politique qu’ils accusent de corruption et dont ils exigent le retrait.

Il s’agit notamment du cas des universitaires de l’AUB qui entendent protester contre la décision des autorités de cette institution à n’accepter le paiement des scolarités qu’en dollars, alors que le Liban reste toujours confronté à une grave crise économique ayant abouti à une pénurie de billets verts.

Ainsi, le taux de change officieux atteindrait par endroit 1 900 LL/USD alors que le taux de change officiel reste toujours maintenu à 1 511.5 LL/USD. Cependant, alors que les retraits en dollars ont été officiellement limités à 1 000 USD par semaine, des consommateurs indiquent que certains de leurs établissements financiers ont refusé de leur permettre de retirer plus de 300 USD de leurs comptes.

Par ailleurs, les manifestations se poursuivent également devant le Ministère de l’Education à Beyrouth. Ces derniers protestent contre le programme scolaire et notamment certaines matières comme l’Histoire qu’ils estiment être faux.

Ailleurs dans le Liban, des manifestations ont également lieu à Tripoli au Nord Liban, devant le campus de l’Université Arabe de Beyrouth. Les universitaires sont rejoints par des écoliers. Toujours au Nord Liban, à Halba

Egalement au Sud du Liban et à Saïda plus particulièrement, les mêmes scènes apparaissent avec des étudiants qui appellent également le personnel administratif à les rejoindre.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.