Le premier ministre désigné Saad Hariri s’est rendu auprès du Président de la République, le général Michel Aoun, ce jeudi 18 mars après une journée d’hier marquée par l’ultimatum du chef de l’état au premier ministre l’appelant à former sans délai un gouvernement ou à se retirer.

S’exprimant à l’issue de la rencontre, le premier ministre désigné a indiqué s’être entendu avec le chef de l’état pour une nouvelle réunion prévue lundi prochain. Il s’agissait, toujours selon lui d’apaiser la situation actuelle. Il a également indiqué que la dégradation actuelle de la livre libanaise est injustifiée.

Pour rappel, Saad Hariri avait alors appelé à son tour le président de la république à signer le décret de formation du prochain gouvernement ou à permettre l’organisation d’élection présidentielles anticipées.

Selon les informations actuellement disponibles, aucune annonce majeure ne serait à prévoir, le premier ministre désigné ne présentant pas de liste de candidat ce jeudi. Il s’agirait plutôt de reprendre langue avec le chef de l’état après une longue période durant laquelle tout contact était interrompu. Le Premier Ministre aurait également indiqué à ses proches qu’il s’agira pour lui de trouver un accord avec le Président de la République et de changer certains candidats à des portefeuilles clés sur demande de ce dernier.

Selon certaines sources, les 2 hommes seraient désormais visés par la pression de plus en plus importante de la communauté internationale qui menace d’imposer de nouveaux trains de sanctions à l’encontre de leurs proches et d’autres dirigeants politiques en cas d’échec à former un gouvernement. Par ailleurs, les autorités libanaises craindraient également un effondrement de l’ordre social et économique suite à la dégradation de la parité entre livre libanaise et dollar et du pouvoir d’achat de la population. Le commandement de l’Armée Libanaise, le Général Joseph Aoun, a même mis en garde, la semaine dernière la classe politique libanaise sur un effondrement de l’institution militaire et des services de sécurité.

Pour rappel, l’aide de la communauté internationale reste conditionnée à la formation d’un nouveau cabinet qui aura la lourde tâche de mettre en place les réformes économiques et monétaires jugées indispensables mais également au chiffrage des pertes du secteur financier local qui dépasseraient les 100 milliards de dollars selon les dernières estimations.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.