Le Ministre de l'intérieur Nouhad Machnouk, en compagnie de l'Ambassadeur de Turquie. 26/01/2018. Crédit Photo: Dalati & Nohra.
????????????????????????????????????

Depuis le perron de Dar el Fatwa, siège du Moufti de la République Abdoul Latif Daryan, le Ministre de l’intérieur Nouhad Machnouk a répondu aux rumeurs faisant de Bahaeddine Hariri le candidat de l’Arabie Saoudite à la tête du Courant du Futur, en lieu et place de son frère Saad Hariri que le Liban considère comme étant détenu par Riyad.

Machnouk a indiqué que les libanais en sont pas de « moutons ou un terrain dont on transfère la propriété d’une personne à une autre » et que la politique libanaise est effectuée en fonction d’élections et non de serments d’allégeances. Il a cependant indiqué que ces informations ne sont pour le moment pas vérifiées ou discutées de manière sérieuse.

« Nous avons élu Saad Hariri comme Premier Ministre en 2005 parce qu’il était le fils du Premier Ministre martyr Rafic Hariri, alors qu’en 2009, il a été élu par les libanais avec ses expériences, fautes, ses bons agissements et ses capacités. »

Le Ministre a poursuivi en indiquant que les auteurs de ces rumeurs ignorent ce qu’est le Liban ou sa nature, son environnement, sa politique et son système démocratique.

Le Ministre a également appelé au retour de Saad Hariri d’Arabie Saoudite.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.