Accueil A la Une Moussa Ghanem : Un compatriote à l’honneur – Par Jinane C.S.Milelli

Moussa Ghanem : Un compatriote à l’honneur – Par Jinane C.S.Milelli

1
15
Moussa Ghanem. Crédit photo : Jinane Chaker Sultani Milelli
Moussa Ghanem. Crédit photo : Jinane Chaker Sultani Milelli

La semaine écoulée fut chargée d’émotions et d’événements.

Entre la destruction à Beyrouth d’une maison traditionnelle, un des joyaux de notre patrimoine culturel d’une part, et les intempéries qui ont ravagé le pays, peu habitué à une telle vague de froid, en révélant l’incapacité du pouvoir à anticiper ou gérer de telle catastrophes naturelles, d’autre part, un arc-en-ciel a traversé le ciel libanais nous faisant croire à une lueur d’espoir….

Cette lueur d’espoir a brillé dans notre ciel parisien lorsqu’on a appris que l’un de nos compatriotes avait été mis à l’honneur pour son investissement et travail associatif…

L’effet papillon… de la France au Liban, en passant par les autres pays du monde où est implantée la diaspora libanaise… « Un simple battement d’ailes d’un papillon peut-il déclencher une tornade à l’autre bout du monde ? »

« La théorie du chaos » ! Que dire si cette tornade venait s’opposer au chaos dont nous sommes témoins, forcés et démunis ?

Destruction culturelle au pays et reconnaissance culturelle à Paris… Deux gestes opposés, chacun à l’opposé…L’un tire les Libanais vers le haut et l’autre les tire vers le bas, vers toujours plus de chaos.

Message d’espoir et de renouveau : un compatriote nous sauve la face et nous remet sur la scène des honneurs… en nous faisant croire en un avenir meilleur.

Si, à Beyrouth, on détruit la maison d’enfance d’Amine Maalouf, reçu en grande pompe, il y a quelques mois, à l’Académie française, en région parisienne, un compatriote est honoré d’une médaille d’honneur qui lui est décernée ! Quelle coïncidence et drôles de circonstances, mais je ne laisserai pas un tel événement passer sous silence…

Car il faut que les Libanais du pays sachent qu’ici à l’étranger nos compatriotes oeuvrent aussi pour la sauvegarde culturelle de notre identité et veillent sur elle avec fierté.

Médaille d'honneur Argent de la Ville de Puteaux décernée à Moussa Ghanem. Crédit photo : Jinane Chaker Sultani Milelli
Médaille d’honneur Argent de la Ville de Puteaux décernée à Moussa Ghanem. Crédit photo : Jinane Chaker Sultani Milelli

Mercredi 9 janvier 2013, au cours du dîner des voeux des associations de Puteaux, dans les Hauts-de-Seine, Mme le Maire, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a decerné à M. Moussa Ghanem, Président de l’association Puteaux Liban Amitié (PLA), la médaille d’honneur d’argent en reconnaissance de son travail et son investissement dans le domaine associatif.

Un compatriote à l’honneur, c’est toujours un bonheur et une faveur, mais l’homme le mérite, et sa persévérance a payé.

Ingénieur en informatique et gérant de « GMG Informatique », il est consultant et formateur spécialisé dans le domaine de la haute technologie.

Ayant quitté le Liban en 1990, il se marie avec Guilda Maroun à Puteaux et tous deux s’y installent.  Leurs enfants y grandissent et y sont très attachés.

Maintenant Français d’origine libanaise, il œuvre avec assiduité pour renforcer les liens entre son pays natal et son pays d’adoption. Mais que connait-on de l’homme ?

Dynamisme et investissement seront les mots clés pour le définir et parler de lui. Car, en dépit de son activité professionnelle où il a fait ses preuves auprès des entreprises françaises, M. Moussa Ghanem est actif dans le monde associatif depuis son arrivée en France. Ce sont plus de vingt ans de travail acharné sur le terrain qui viennent d’être récompensés et reconnus par cette médaille.

Il est à l’origine de la création de plusieurs associations dont RALF (Regroupement des Associations des Libanais de France) qu’il préside. Il est aussi vice président au conseil de France de l’ULCM (Union Libanaise Culturelle Mondiale).

Son amour pour Puteaux où il fait bon vivre, l’a incité à créer avec ses amis, Mme Artémis Kairouz (vice-présidente), M. Simon Farah (secrétaire général) et M. Robert Haddad  (trésorier) en 2009, l’association PLA (Puteaux Liban Amitié) rassemblant  et créant ainsi une  cohésion  entre  les quelques deux mille Libanais habitant Puteaux et les amis du Liban.

 

Depuis sa création, les activités de l’association Puteaux Liban Amitié (PLA) furent assez variées. J’en citerai quelques unes :

–         Avec l’aide de la mairie, la première action fut de rassembler les associations des Libanais de Puteaux autour de la plantation d’un cèdre du Liban à proximité du collège Maréchal Leclerc.

–          La culture ayant une place importante dans les activités de l’association, PLA, une conférence-débat autour des identités culturelles conduite par Mr Rizk,  attaché culturel de la délégation du Liban auprès de l’UNESCO a eu lieu à la médiathèque de Puteaux. Elle fut suivie par la signature de son livre « Les paramètres d’Hérodote »

–         De nombreux dîners ont été organisés au profit d’œuvres caritatives.

–         PLA contribue tous les ans, à la distribution de plateaux « Repas de Noël » à certaines  familles démunies de Puteaux, action humanitaire initiée par le restaurant la Taverne de Puteaux, tenu par Mr Roger Akl.

–          A l’occasion de la fête des mères, Puteaux Liban Amitié met la femme à l’honneur en organisant un dîner convivial.

L’objectif de 2013 est de faire participer les jeunes à la vie de la commune, une section des jeunes verra le jour au printemps de cette année.

Cette médaille met donc les Libanais encore une fois sur la scène de la fierté et l’enthousiasme en dépit de ce que vit le pays… Plusieurs lueurs d’espoir fleurissent et nous font croire qu’un jour nous serons tous réunis, loin du désespoir, autour du message qui nous unit : solidarité, réciprocité et volonté, afin que la confiance en notre pays reprenne pied.

Par Jinane Chaker-Sultani Milelli
Libnanews

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.