Le ministre sortant de l’Economie, Mansour Bteish, a réitéré son refus ce lundi de toute augmentation du prix du pain demandée par l’association des propriétaires de minoteries et de l’association des propriétaires de boulangeries en raison de la crise économique et financière dans le pays.

Mansour Bteich a également informé le syndicat des boulangers d’un accord conclu avec les minotiers de la vente du blé à leurs établissements au prix du blé de 565 000 LL par tonne.

Pour rappel, les 2 syndicats des boulangers et des minoteries ont, à plusieurs reprises, dénoncé la pénurie actuelle du dollar sur le marché libanais, les amenant à devoir s’approvisionner en devises étrangères auprès de changeurs à des taux plus élevés, de l’ordre de 2 200 LL/USD au lieu de 1 511.5 LL/USD au taux officiel.

Sont également touchés les stations essence ou encore les hôpitaux et les importateurs d’équipements médicaux et de médicaments en dépit de l’adoption, au début du mois d’octobre de la circulaire 530 par la Banque du Liban (BDL) garantissant à ces derniers l’accès aux réserves monétaires de la banque centrale via les banques privées.

Cependant, en dépit des assurances des autorités publiques, il semblerait que ces sommes restent pour l’heure bloquées, faisant craindre une pénurie prochaine de certaines marchandises.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.