Moins d'une minute de lecture

L’ambassadrice des Etats-Unis au Liban a, une nouvelle fois, abordé la question des sanctions visant certaines personnalités proches du Hezbollah accusant le dirigeant du Courant Patriotique Libre, Gébran Bassil, sanctionné la semaine dernière d’avoir couvert l’armement du mouvement chiite qui en retour « couvre la corruption de ce dernier ».

La diplomate a également souligné que le pays des cèdres n’est plus soutenu par les Pays du Golfe mais restent attachés à lui.

Concernant la coopération entre autorités libanaises et Etats-Unis, Dorothy Shea a indiqué que l’aide américaine ne pourrait accordée au ministère de la santé tant qu’il est détenu par le Hezbollah. Cependant, l’aide des Etats- Unis au Liban se poursuit via d’autres canaux, comme des institutions qu’elle estime être fiables, tels que l’Armée Libanaise ou encore l’American University of Beirut.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.