Au cours de la cérémonie de passation qui s’est déroulée au Ministre de l’Energie et des Ressources Hydrauliques, Raymond Ghajar, nouveau ministre a indiqué qu’il entend poursuivre ce que son prédécesseur, Nada Boustani, a accompli au cours de son mandat.

Il a indiqué d’ailleurs bien connaitre Nada Boustani, comme ayant été un de ses conseillers par le passé, ce qu’a confirmé l’ancienne ministre, notant avoir collaboré avec son successeur depuis plus de 10 ans, notamment sur la formulation d’un plan concernant la politique de l’électricité, “la base de tous les projets et stratégies que les cabinets et ministres précédents ont suivis”.

Nada Boustani a également estimé que le projet de réhabilitation du secteur de l’électricité publique reste conditionnée à la situation économique et se fait sous la supervision d’experts internationaux indépendants. Elle a aussi noté que nombreux sont ceux qui attendent les résultats du premier forage du bloc 4 de la zone maritime économique exclusive libanaise, forage qui devrait débuté en février.

Raymond Ghajar a aussi estimé que le Liban ne peut ignorer l’impact d’une importance présence de réfugiés syriens sur son sol, présence qui consomme une part importante de l’électricité disponible.

Il a également appelé les libanais à soutenir le nouveau gouvernement tout juste formé.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.