La Banque du Liban a publié une nouvelle circulaire concernant les facilités accordées aux banques et institutions financières en raison des circonstances exceptionnelles auxquelles le Liban fait face et qui ont impacté l’importation des matières premières au bénéfice des industries agro-alimentaires.

La Banque du Liban indique que désormais, les banques privées peuvent demander à ce que 90% des montants puissent être garantis jusqu’à un montant de 100 millions de dollar maximum ou son équivalent dans d’autres devises au bénéfice des entreprises. Cependant, le taux de parité utilisé dans ces opérations n’est pas mentionné par le document. On ignore si la Banque du Liban envisage d’utiliser la parité officielle de la Livre Libanaise face au dollar, soit à 1507 LL/USD ou encore la parité dite du marché, qui est toujours de 3 200 LL/USD.

Ces mesures auraient été prises en coordination avec le Ministère de l’Economie qui devrait prochainement rendre public une série de produits bénéficiant de cette mesure.

[email protected]_.lb_20200527_181152

Pour rappel, les banques libanaises – via une décision de l’Association des Banques du Liban et non les autorités de tutelle – ont unilatéralement imposé un contrôle des capitaux depuis le mois de novembre 2019, après avoir été confrontées à d’importantes difficultés pour l’obtention de dollars. Cette situation a amené de nombreuses industries et commerces à faire, elles-même, face à de nombreux obstacles pour importer les produits de première nécessité et les marchandises nécessaires à leurs fonctionnements.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.