Opinion : “Coup de gueule” par Randa Lteif Stephan

261
2 minutes à lire

“Nous Libanais de France qui avons appris la démocratie sur les bancs des écoles et des universités de la République et avons voté démocratiquement nos délégués de classe et nos présidents de DBE,

Nous Libanais de France, seule diaspora libanaise dans le monde, acteurs de la vie politique française à travers des élus et des députés franco-libanais issus à 90% de la première émigration et non de la 2ème ou 3ème comme dans les deux Amériques, Australie ou Afrique,

Nous Libanais de France, hommes et femmes chefs d’entreprises, cadres supérieurs, acteurs et décideurs au sein de la société économique française,

Nous Libanais de France qui étions plus de 1000 personnes libres et courageuses à braver la peur et les menaces et à descendre dans la rue en France le Dimanche 30 septembre 2015 pour protester contre la corruption et la prise d’otage du Liban par l’actuelle classe politique,

Nous Libanais de France, filles et fils adoptifs de la terre des droits de l’Homme,

Comment pouvons-nous laisser une poignée de personnes prendre en otage l’Union Libanaise Culturelle Mondiale en France en organisant des élections le 7 septembre qui ne respectent ni le règlement mondiale ni local ? Cette noble institution créée en 1959 au Mexique avec comme mission principale, la création du plus grand réseau de Libanais dans le monde,

Je vous rassure, je ne suis ni candidate ni votante. Mais je suis :

La mère de 3 jeunes franco-libanais qui viennent de passer 10 jours inoubliables au Liban grâce à leur participation à “Lebolution” (un rassemblement de 200 jeunes libanais issus de l’émigration) venus de 22 pays, vivre une expérience riche en cultures et en rencontres. Événement organisé par le Conseil de la Jeunesse Mondiale de l’ULCM.

Je suis la mère qui a accompagné ces 200 jeunes et qui a vu briller dans leurs yeux l’étincelle de l’amour que portent les uns pour les autres, un amour sans frontières et sans religions

Je suis la mère qui a vu ces jeunes se dire adieu en s’enlaçant et en pleurant…

C’est cette ULCM que nous voulons

Et aux membres du conseil de l’ULCM France, je dis :
” Vous avez votre ULCM et nous avons la nôtre”

Par Randa Lteif-Stephan

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français