Mise à jour: Un acteur brièvement placé en détention suite à des menaces contre le Président de la République et le secrétaire général du Hezbollah

0
162

L’acteur Patrick Moubarak, dont les propos avaient défrayé les réseaux sociaux cette semaine, a été placé brièvement ce jeudi au matin en détention. Il a été ensuite relâché durant la journée.

Il avait alors dénoncé la diffusion de ces propos, indiquant les avoir prononcé dans un cadre privé. Son avocate a porté plainte à l’encontre d’un journaliste, Elie Bassil, à l’origine de la publication de l’enregistrement.

Une expertise a, par ailleurs, conclu que ce dernier souffrirait de troubles psychiatriques.

Pour rappel, l’acteur, pourtant de confession chrétienne comme il le souligne lui même, avait déclaré que la « foi musulmane véritable » était celle du groupe terroriste Daesh. Il avait également indiqué qu’il était opposé au Président de la République, le Général Michel Aoun et au secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah ainsi qu’à la communauté chiite.

En cas de conflit, avait-il poursuivi, Patrick Moubarak s’était déclaré être le premier à porter un fusil contre Hassan Nasrallah et Michel Aoun.

Face à ces propos, un appel au boycott de l’acteur avait été lancé par certains de ces collègues. D’autres soulignaient que ce dernier souffrait depuis quelques temps de troubles psychiatriques qui seraient à l’origine de ces propos.

Il risque également une peine de prison pour menaces aux autorités publiques, et notamment contre le chef de l’état et insulte à la religion.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.