Moins d'une minute de lecture

Le Syndicat des Propriétaires de restaurants a indiqué que plus de 265 établissements ont dû fermer leurs portes au cours des 2 derniers mois. Ils indiquent s’attendre à la fermeture de 200 établissements pour le mois de novembre, portant le total à 465 fermetures.

Selon le communiqué de l’organisation syndicale, le mouvement de manifestations qui paralyse le Liban depuis la nuit du 17 au 18 octobre n’est pas en cause. Il s’agirait avant tout des difficultés et la crise économique, avec la récession actuelle, qui en seraient les principaux responsables.

​​Le secteur de la restauration mourait déjà avant le début de la révolution et il est maintenant dans un coma total.

Ainsi, ce secteur serait particulièrement affecté par l’absence de rentrée en provenance de l’étranger, ce qui a également abouti à la pénurie de dollars sur le marché local.

Le communiqué appelle à la formation rapide d’un gouvernement capable de satisfaire tant le peuple, les investisseurs et la communauté internationale avant d’estimer être capable de prendre des mesures de rétorsion pour l’heure non spécifiées.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français

1 COMMENTAIRE

  1. Ce n’est pas étonnant que certains restaurants ferment et que d’autres fermeront prochainement . Ne faut-il pas voir la misère dans laquelle se trouve une grande partie des citoyens libanais . Il n’y a plus ni limite , ni raison aux prix pratiquées dans beaucoup de ces gargotes qui vident la poche des personnes qui voudraient profiter d’un moment de plaisir et de détente .
    Tout ce qui se fait dans ce pays est fait pour les fortunés dans la démesure et sans scrupule , privant ainsi le reste de la population de beaucoup de choses même essentielles au quotidien .
    Je ne pleurerais pas ce genre de commerce et surtout que j’y ai goûté, moi-même il y a quelques années déjà de passage au Liban ,au montant irréel de l’addition qui me retourne les tripes en la payant . Voleurs installés pour des voleurs .
    Il serait grand temps que les choses retrouvent leur place et leur équilibre dans ce pays à la dérive !

Comments are closed.