Moins d'une minute de lecture

Des experts indiquent que les stocks actuels d’essence sont épuisés d’ici 3 à 4 jours. Ainsi, selon ces derniers 30% des stations essence actuelles seraient déjà en rupture de stock. La majorité des stations le sera d’ici 4 jours, estime Fadi Abou Chakra, consultant pour le Syndicat des Propriétaires des Stations essence dans une interview diffusée par la télévision Al Jadeed.

Selon ce dernier, le problème serait au niveau du système financier libanais, avec la fermeture des banques depuis le 18 octobre dernier. Ainsi, les importateurs d’essence et d’autres hydrocarbures seraient dans l’impossibilité, à la fois d’acheminer de l’essence en raison des barrages routiers mais également de payer et de recevoir les montants nécessaires pour assurer ces opérations.

Aussi, le spécialiste note que la Banque du Liban n’a pas mis en oeuvre la fameuse circulaire 530 visant à permettre l’achat par les importateurs de pétrole de dollars aux taux officiels.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.