Le déplacement d’un professeur de l’Américan University of Beirut (AUB), George Saad, pour assister et participer à une conférence à l’Institut d’Ingénierie à San Diego a été marqué par la déconvenue de se refuser l’entrée sur le territoire américain lors de son arrivée à l’Aéroport International de Los Angeles.

Le New York Post a ainsi indiqué que George Saad, âgé de 35 ans et chrétien libanais, aurait été détenu et interrogé durant 4 heures avant de voir son visa annulé et de se faire expulser en direction du Liban. Il lui aurait également été interdit d’entrer en contact avec un avocat. Ce dernier s’était pourtant rendu à plusieurs reprises aux USA dans le cadre de conférences au cours des dernières années. Il est également titulaire de diplômes de l’Université de John Hopkins et d’un doctorat de l’University of Southern California.

Comble de la situation, le journal indique toujours dans ses colonnes, que l’AUB est l’une des meilleures universités du Liban et du Moyen Orient et que son campus est considéré comme étant un territoire américain au Pays des Cèdres.

Cette situation intervient alors que le nouveau Président Américain avait tenté à plusieurs reprises de passer un décret d’interdiction d’entrée aux ressortissants de 6 pays musulmans. Cette décision a été pourtant annulée suite à des recours judiciaires.