Le ministre sortant de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur Tarek Majzoub a annoncé la réouverture des classes dès le mois prochain à moins que la pandémie du covid19 ne puisse l’en empêcher et alors que les syndicats et les associations de parents d’élève dénonce la déscolarisation des enfants depuis février.

Ces derniers estiment ainsi que de nombreux étudient ne pourront plus revenir dans les classes en raison de la crise économique qui a induit une paupérisation sans précédente de la population libanaise.

Le ministre annonce ainsi que les écoles privées et publiques devraient progressivement rouvrir à partir du 27 septembre jusqu’au 4 octobre au plus tard.

En raison de la crise et de dégradation des services d’internet, les cours à distance seraient également difficiles à mettre en oeuvre cette année alors que de nombreux établissements scolaires menacent de fermer leurs portes si les scolarités ne sont augmentées et que de nombreux enseignants ont déjà quitté le Liban.

Face à cette crise, le ministre de l’éducation s’est contenté à s’adresser aux écoles publiques, indiquant que les cours en présenciel se dérouleront durant 4 jours et le 5ème jour sera destiné aux cours en ligne.

Pour l’heure, l’aide publique reste limitée à la fourniture de manuels scolaires et de fournitures scolaires aux écoles publiques ainsi qu’à la mise en place de panneaux solaires pour 122 établissements d’enseignement en coopération avec la communauté internationale.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն