2 minutes à lire

Fortement critiqué hier par le Premier Ministre Hassan Diab en raison du manque de coordination entre la Banque du Liban et les autorités politiques, le gouverneur de la Banque Centrale Riad Salamé s’est rendu auprès du Président de la République, le Général Michel Aoun, pour discuter de la situation monétaire et des mesures que prendrait la Banque du Liban pour y faire face.

Le Président du Courant Patriotique Libre Gébran Bassil, un proche du Chef de l’Etat s’était vivement pris hier au gouverneur de la BDL, estimant que les dernières circulaires rendues publiques accroissent la pression sur la Livre Libanaise.

Riad Salamé s’est également rendu auprès du Premier Ministre Hassan Diab en présence du Ministre des Finances Ghazi Wazni alors que le chef du conseil avait indiqué vouloir prendre la parole ce vendredi au sujet de l’effondrement de la Livre Libanaise. Il avait déjà accusé, ce mercredi, le gouverneur de la BDL de ne pas coordonner l’action de la Banque Centrale avec les autorités politiques.

Cette information intervient alors que la livre libanaise continue sa chute face au dollar, avec un nouveau plus bas historique. Chez certains agents de change, il faut désormais 3 700 LL pour acquérir un dollar.

Ainsi, les experts notent que les dernières circulaires publiées par la BDL ont induit une pression supplémentaire sur la Livre Libanaise, nombreux sont ceux qui ont finalement décidé de retirer les dépôts en dollars en livre libanaise à la parité de 2 600 LL/USD comme stipulé pour ensuite aller les échanger sur le marché noir pour des dollars, estimant ne plus avoir confiance dans le système financier et indiquant s’attendre à une dévaluation accrue de la monnaie locale face au billet vert.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.