Le ministre de l’Intérieur Nouhad Machnouk a indiqué ce lundi, qu’un attentat visant un avion d’une compagnie émiratie avait été évité de justesse grâce à la coopération entre les services de renseignement des Forces de Sécurité Intérieures libanaises et à leurs homologues australiennes.

Le 15 juillet dernier, l’aéronef visé de la compagnie Etihad Airways était en transit à l’aéroport d’Abu Dhabi à 20 minutes de son départ quand une valise transportant la charge explosive a été interceptée lors de son inspection suite à un excédent bagage. A la suite son inspection, des explosifs ont été découverts dans un amincisseur de viande . Sur 400 personnes à son bord, on comptait 120 ressortissants libanais

Le Ministre de l’Intérieur a également précisé que les terroristes identités – Tarek, Amer, Mahmoud et Khaled –  appartient à une fratrie de la famille Khayyat. Ils seraient originaires du Nord du Liban. Les 3 derniers  résideraient toujours en Australie alors que Tarek serait basé à Raqqa, dans le Nord de la Syrie.  Ils recevraient toutefois leurs instructions directement de Raqqa, capitale autoproclamée de l’organisation terroriste Daesh.

Amer Khaled, qui faisait déjà l’objet d’une surveillance accrue sur la base des informations transmises par les autorités australienne, serait arrivé au Liban le 27 juillet dernier sans toutefois détenir une charge explosive. Il serait actuellement en prison au Liban,

Le Ministre de l’Intérieur a précisé que cet attentat avorté visait à envoyer un message aux Emirats Arabes Unis. Nouhad Machnouk a également dénoncé le manque de moyen financier dont souffre les FSI, capables selon lui de nombreux succès dans la lutte anti terroriste, alors que 300 ressortissants libanais auraient rejoint les rangs de l’organisation terroriste Daesh. Ainsi les autorités libanaises ont transmises à leurs homologues belges des informations concernant les attentats visant en 2016 le métro de Bruxelles 6 mois avant que ces derniers ne se réalisent.

Les autorités australiennes précisent de leur côté que la charge explosive, originaire de Turquie, aurait été mise au point par un important responsable de Daesh.

Ces informations interviennent alors que l’Armée Libanaise a lancé l’opération Aube du Jurd ce samedi contre l’organisation terroriste Daesh. Cette dernière vise à expulser les militants islamiques hors des frontières libanaises.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.