Libnanews fête ses dix ans sur la toile. Un anniversaire est souvent l’occasion de replonger dans ses souvenirs, ses archives et ses albums photos, de revoir des instants clés, des passages marquants de son histoire. Partant de ce principe, nous vous proposons chaque samedi, de (re)découvrir certains de nos articles de nos archives, afin de vous rappeler nos écrits, nos auteurs, nos souvenirs. Nous commençons par le tout premier article publié le 5 juillet 2006, par Marie-Josée Rizkallah sur les estivales de Deir el Qamar.

Alors que les politiciens jouent une partie serrée sur l’échiquier libanais, entre enquêtes ambiguës, intrigues économiques et discordes internationales, les émirs de la cité peuvent être fiers des animations culturelles qui s’enchaînent sur leur domaine.

Avec l’avènement de la saison chaude, les Estivales de Deir el Qamar 2006 tendent un éventail d’activités artistiques qui se déploie pour apporter une note de fraîcheur aux esprits avide d’art et de belles choses.

Cette année, encore une fois, le comité des Estivales atteste son engagement dans le mécénat culturel et artistique, et offre chaque jour, du 1er juillet jusqu’au 10 septembre, une large gamme événements de qualité : nuit blanche d’artistes, expositions de photographies, de toiles, défilé de mode Esmod, journée des peintres, tournoi de pétanques, de bridge théâtre, concert de jazz, soirée de blues, musique de chambre, concerts organisés par Mozart Chahine, et la fameuse exposition annuelle de voitures de collection.

Les événements s’articuleront tour à tour à la Qaïssarieh du centre culturel français, au Sérail, au Midane ainsi que dans les ruelles et les demeures typiques de la cité, et verront défilés de jeunes talents, des artistes renommées, locaux et étrangers.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur l’adresse qui suit : http://www.libanvision.com/ccf-chouf.htm

Par Marie-Josée Rizkallah – Libnanews, le 05/07/2006

Article précédentJO, sexe et performance
Article suivantRay Bassil, une chance de médaille olympique pour le Liban
Marie-Josée Rizkallah est une artiste libanaise originaire de Deir-el-Qamar. Versée dans le domaine de l’écriture depuis l’enfance, elle est l’auteur de trois recueils de poèmes et possède des écrits dans plusieurs ouvrages collectifs ainsi que dans la presse nationale et internationale. Écrivain bénévole sur le média citoyen Libnanews depuis 2006, dont elle est également cofondatrice, profondément engagée dans la sauvegarde du patrimoine libanais et dans la promotion de l'identité et de l’héritage culturel du Liban, elle a fondé l'association I.C.H.T.A.R. (Identité.Culture.Histoire.Traditions.Arts.Racines) pour le Patrimoine Libanais. Elle défend également des causes nationales qui lui touchent au cœur, loin des équations politiques étriquées. Marie-Josée est également artiste peintre et iconographe de profession, et donne des cours et des conférences sur l'Histoire et la Théologie de l'Icône ainsi que l'Expression artistique. Pour plus de détails, visitez son site: mariejoseerizkallah.com son blog: mjliban.wordpress.com et la page FB d'ICHTAR : https://www.facebook.com/I.C.H.T.A.R.lb/