Le Premier Ministre Mustapha Adib débutant les consultations visant à nommer un nouveau gouvernement en compagnie du président de la chambre Nabih Berri.
Le Premier Ministre Mustapha Adib débutant les consultations visant à nommer un nouveau gouvernement en compagnie du président de la chambre Nabih Berri.
Moins d'une minute de lecture

La formation du gouvernement Mustapha Adib reste dans l’impasse ce weekend, les mouvements Amal et Hezbollah ayant rejeté le dernier compromis en date, leur permettant de nommer un ministre non chiite comme ministère des finances. Ils exigent désormais de nommer tous les ministres de la communauté chiite en plus du ministère des finances.

La controverse a pris une tournure encore plus religieuse après que le Patriarche Maronite Béchara Boutros Rahi a estimé, dans son sermon dominicale que tout ministère n’est pas réservé à une communauté spécifique et suite à la réponse du Président du Conseil Supérieur Chiite Ahmed Kabalan qui lui a répondu que cette déclaration constitue un incitement à la haine sectaire, à une distortion des faits et à des accusations injustes. Le dignitaire chiite a également accusé les personnes en faveur d’une rotation des portefeuilles ministériels de chercher à éliminer une communauté religieuse “à travers le bâton américain et la carotte française”.

Par ailleurs, le mouvement Amal et le Hezbollah ont indiqué que 3 choix s’offrent à leurs adversaires, accepter leurs demandes, suspendre le processus de formation du gouvernement jusqu’à ce qu’il puisse être débloqué ou encore attendre la démission du premier ministre désigné, ce qui pourrait amener au retrait définitif de la feuille de route française.

Les efforts entamés ce weekend ont ainsi échoué à parvenir à un résultat tangible, tant en raison de l’intrangisance du mouvement Amal et du Hezbollah mais aussi du soutien affiché des anciens premiers ministres à Mustapha Adib.

Mustapha Adib devrait ainsi se rendre demain au Palais Présidentiel de Baabda. Il est attendu à ce que le chef de l’état s’exprime à ce sujet.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.