Le Parlement Libanais. Crédit Photo: François el Bacha, tous droits réservés
Le Parlement Libanais. Crédit Photo: François el Bacha, tous droits réservés

L’ancien directeur de la Sureté Générale et actuel député, Jamil el Sayyed, a démenti au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue au Parlement à l’occasion de la session visant à adopter le budget 2020, les informations faisant état du rôle clé qu’il aurait joué dans la formation du gouvernement Hassan Diab.

Ce n’est pas le gouvernement de Jamil al-Sayyed comme on le dit et je parlerai à ce sujet lors de la session des questions du vote de confiance.
(…)
Je souhaite que nous ayons tenu une session avant celle-ci afin de discuter de la situation actuelle. Ce parlement est pour le peuple
(…)
Si ce Parlement et les gouvernements successifs avaient ressenti la souffrance du peuple, nous ne serions pas arrivés au bord de l’explosion

Jamil el Sayyed

Jamil el Sayyed a également décrit le budget 2020 comme un crime commis par l’ancien gouvernement, notant que les revenus prévus sont devenus presque nuls en raison de la situation, allusion aux manifestations qui sont aujourd’hui à leur 102ème jour.

Le parlementaire a aussi estimé nécessaire d’accorder une période de grâce de 6 mois aux personnes pour payer les frais de retard.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.